Cahiers d'histoire culturelle numéro 24

Les imaginaires du bal au XIXe siècle : Numéro 24

Textes réunis et présentés par Édith MAROIS. Parution supervisée par Jean-Jacques Tatin-Gourier et Christine de Gemeaux

Une multitude d’images festives, fertiles en sensations, en émotions… apparaissent aujourd’hui en chacun de nous, à l’évocation de cette expression quasi magique. Les différentes communications contribueront à révéler ce qui se cache derrière ces imaginaires du bal tout au long du XIXe siècle.

À travers les écrits des élites parisiennes ou des personnalités provinciales, peut-on déduire que la fonction du bal n’est qu’un simple divertissement où les danseurs, quelque soit leur origine sociale, se parent pour mettre en pratique ce qu’ils ont appris pour figurer élégamment dans un quadrille ? Cependant les codes sociaux et moraux régissent également cet aspect festif : en ce cas, danser sous le regard du clergé est-il sans conséquence ?

Le bal est aussi un spectacle, une cérémonie où chacun, tour à tour est spectateur et acteur. Ce phénomène observé par un philosophe et un peintre, montre que la danse est un sujet d’étude et de réflexion atemporelle.

Thème récurrent dans la chanson française, le bal tient une place importante et quelques exemples chantés illustreront les enjeux de ce divertissement.

Table des matières

Références : 978-2-918815-04-4 / 15 €

Laisser un commentaire